Follow by Email

samedi 28 septembre 2013

Thaïlande (10) : Koh Phangan

Bonjour à tous :)

Aujourd'hui je vous embarque pour Koh Phangan, une île au sud de la Thaïlande. Dans le dernier article, je vous avais laissés à Koh Lanta. De là nous avons effectués notre pire voyage pour atteindre l'île de Koh Samui. Nous avions arrangés un transfert en bus + ferry qui avait l'air bien sur le papier mais qui s'est avéré être un cauchemar sur la route. Nous nous sommes retrouvés dans un minibus pleins à craquer obligés de voyager les uns sur les autres comprimés par nos valises que devions garder sur nos genoux, faute de place. Comme si ça ne suffisait pas le conducteur était un danger public au volant (au point de faire de la marche arrière sur l'autoroute parce qu'il avait loupé une sortie...) et était fan de Linkin Park (Vous saviez vous qu'il y avait huit versions différentes de Numb ? Ben maintenant moi je sais !). 6 heures de trajet, bonjour... 

Malgré ce voyage épouvantable et bien qu'au bord de l'épuisement, nous étions heureux de découvrir l'île de Koh Samui qui avait l'air bien sympa. Mais là aussi déception: pour ce que nous en avons vu, cette île était très touristique et ressemblait à un mini Phuket (restaurants et bars bondés sur la plage, centre ville à vie nocturne très animé et plutôt bien glauque...). La plage était sympa c'est vrai et pour acheter des souvenirs c'était pas mal mais moi au final ça m'a pas trop plu. Je vous épargnerai donc les photos de Koh Samui qui pour moi n'ont pas grand intérêt.

Une autre île qui a bien retenu mon attention par contre, c'est Koh Phangan. Ces deux îles sont proches l'une de l'autre ce qui a bien simplifié notre trajet en ferry de l'une à l'autre (d'environ une heure si je me souviens bien). Et la vue aux alentours valait le coup ce qui fait qu'on a pas vu le temps passer.







A l'arrivée nous déposons nos bagages dans un hôtel du nord de l'île histoire d'être tranquilles loin du sud tapageur où se rassemblent les touristes pour la Full Moon Party (Florent et moi y sommes allés quelques jours plus tard mais je vous réserve ça pour un autre article). 

Je dois dire que j'ai été très agréablement surprise par cette île. Malgré sa réputation de "party island", elle est très sauvage et il y a beaucoup de forêts au bord des routes vallonnées. On y trouve également quelques petits villages de pêcheurs relativement épargnés par le tourisme. Florent et moi avons loué un scooter et rouler sur des falaises au bord de l'eau était vraiment super !





Florent est allé dans un magasin de bricolage local pour s'acheter une machette. Il l'avait à peine déballée qu'il est allé l'essayer sur un arbre au bord de la route pour couper une noix de coco. Il a galéré pendant bien 10 minutes durant lesquelles les gens amusés s'arrêtaient pour le regarder faire. Quand il a réussi à avoir la noix de coco tout le monde a applaudi c'était bien drôle :)




Au cours de la journée, nous avons été surpris par une averse bien violente qui trempait nos vêtements sur le scooter. Nous nous sommes donc arrêtés dans le 7 Eleven le plus proche pour acheter ces kway à potentiel très élevé en sexytude. Florent a adoré poser avec !





La plage de notre hôtel était, je pense, l'une des plus belles plages que j'ai vues à Koh Phangan, surtout à cause de son coucher de soleil sur la mer. J'ai passé des heures à regarder l'horizon en attendant les couleurs les plus belles et le fameux moment décisif pour prendre des photos. Ca valait le coup !












Dans le prochain article, je vous parle de la Full Moon Party, la fête la plus dingue de Thaïlande, alors stay tuned ;)

Rendez-vous sur Hellocoton !

4 commentaires:

  1. Bonsoir,
    Je suis heureux de voir un blog comme le votre, bien tenu, avec de superbes informations et à jour ! Je mène depuis un moment un projet sur la faune de mon pays, mais j'ai décidé de m'étendre sur la faune exotique, mais pas n'importe quel animal, les fourmis, j'en possède déjà pas mal, et elles se portent à merveille, prolifèrent très bien ! J'ai plusieurs personnes à travers le monde qui m'aide et qui récoltent chez eux plusieurs espèce, mais je n'ai personne à L'ile Maurice, et il y a beaucoup d'espèce intéressante, certaine méconnue !
    Comme vous êtes français et que vous vivez sur place, vous êtes ma seul chance de pouvoir continuer à trouver de nouvelles espèces ! En contrepartie je peux vous rémunérer car c'est comme même un service que vous me rendez, une sorte de job facile et sans horaire.
    Mon projet est vraiment très sérieux, et il m'est difficile de trouver des gens français dans d'autre pays.
    J'espère que vous serez intéressé par ce projet, car vous êtes une chance pour moi !
    Voici mon e-mail : nicoco.clerc@free.fr
    Bonne fin de journée,
    Nicolas

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour,

      Je suis rentrée en France depuis deux mois à présent et ne pourrais pas vous aider. Désolée !

      Supprimer