Follow by Email

lundi 14 avril 2014

Australia's red center (2) : Lever de soleil à Uluru à dos de dromadaire

Bonjour à tous :)

Aujourd'hui je vous emmène pour une balade un peu spéciale dans le désert australien. Pour notre deuxième jour à Uluru, nous voulions marquer le coup. Nous avons donc booké un tour à dos de chameau au lever du soleil avec la compagnie Uluru Camel Tours pour 119 dollars par personne (ouch ça fait mal au porte-monnaie ! mais croyez-moi, ça valait le coup).

L'avenir appartient à ceux qui se lèvent tôt ! Nous quittons notre hôtel à 6 heures du matin, non sans rouspéter contre le froid des douches du camping (on est en plein hiver, et il fait très froid dans le désert le matin ! je n'avais d'ailleurs pas eu aussi froid depuis que j'étais arrivée en Australie). 

Une fois sur place, nos futurs destriers nous attendent bien sagement à la file indienne. Et vous savez quoi ? J'ai vraiment adoré les dromadaires. Je n'avais jamais approché ces animaux de près et j'ai découvert des grandes peluches toute douces et adorables. Ca bronche pas un dromadaire ça vit sa vie tranquille. Et en plus ça pue même pas (parce que l'odeur des chiens en comparé je peux pas).

Pour la petite histoire, les premiers dromadaires ont été amenés d'Afghanistan et d'Inde par les anglais au 19e siècle. Ils résistaient mieux au désert que les chevaux et permettaient une meilleure exploration du pays. Avant cela, il n'y avait aucun dromadaire en Australie. Mais dans les années 20 quand les trains et voitures ont remplacé les animaux dans leurs fonctions, les dromadaires ont été relâchés dans le désert. Ils se sont parfaitement adaptés et se sont reproduits pour atteindre le million d'individus, au point de représenter une menace pour l'écosystème. L'Etat a donc autorisé leur chasse et les animaux sont régulièrement capturés et tués (j'ai d'ailleurs vu des vidéos assez incroyable de chasse au dromadaire avec des cowboys et tout et tout sur le net...).

Uluru Camel Tours recueille des dromadaires isolés de leur groupe et en prennent bien soin dans leur ferme. Les dromadaires sont heureux et ça se voit ! 

Nous commençons la balade aux aurores. Deux par dromadaire, et c'est parti ! 










La balade est magique. Je réalise enfin que je suis dans le centre australien. Le soleil se lève doucement et je découvre milles nuances de rouges autour de moi. Uluru nous fait de l'oeil au loin et change de couleurs petit à petit.





Salut beauté





Il adore poser pour les photos et on a eu droit à son plus beau sourire :)


Scruffy est le petit dernier de la bande, un petit jeune qui observe les grands de loin ! Mais c'est le plus mignon :)

Vous l'aurez compris, j'ai adoré ce tour et je ne pourrai que vous le recommander. Après une heure à dos de dromadaire, on a aussi eu droit à un petit déjeuner "désert style" avec des confitures faites avec des fruits de l'outback (et c'était délicieux !). Les guides sont très sympathiques et ravis de répondre à toutes vos questions.

A bientôt pour un nouvel article sur le désert australien :)

Rendez-vous sur Hellocoton !

mercredi 9 avril 2014

Australia's red center (1) : de Alice Springs à Uluru

Bonjour à tous :)

Après une petite pause sur le blog, on reprend les road trips ! Le dernier remontait à Cairns. Cette fois on continue en Australie mais en changeant complètement de décor : je vous emmène dans le désert australien, le vrai !

A un mois du grand départ pour la France, je me suis rendue compte que j'allais quitter l'Australie sans avoir vu Uluru. Alors avec des amis de ma résidence qui allaient partir, nous avons booké un billet d'avion pour Alice Springs sur un coup de tête. Deux semaines après on se retrouvait à rouler dans le désert australien dans le but de dire au revoir à l'Australie devant le gros rocher rouge.

Alice Springs est la ville la plus proche d'Uluru. Mais les deux sont tout de même séparés par 450 km... Eh oui on est vraiment dans le désert et ça se ressent. Heureusement, nous y étions allés en plein hiver : il faisait très beau et doux. L'outback australien est à proscrire en été, les températures sont insoutenables et apparemment les mouches pullulent. On a eu de la chance, on a rien eu de tout ça !

La ville n'est pas très grande mais bien agréable. On se croirait dans une petite ville du Farwest !







Après un petit tour de la ville, nous reprenons la route direction Uluru. Tout est rouge et désert. Nous sommes seuls sur une route droite qui n'en finit plus.






Pour casser la monotonie du voyage, on s'arrête souvent prendre des photos à touristes sur le chemin. Meilleurs souvenirs de la route :)

















Après cinq heures de route, nous atteignons enfin Yulara (village touristique d'Uluru). Nous arrivons pile pour le coucher de soleil. L'ambiance est magique, Kata Tjuta forme des irrégularités à l'horizon magnifié par les couleurs du ciel. Je n'ai jamais vu un spectacle aussi beau.









A bientôt pour une promenade en chameaux à Uluru :)

Rendez-vous sur Hellocoton !